Retour à la liste d’articles

L’article d’ Emmmanuel Chafroth dans le hors série, Mieux vivre votre argent : Placer son argent différemment.

Parution Juin 2022.

« L’idée de richesse est intimement liée à celle de production agricole. L’usage argotique de mots comme oseille ou blé pour désigner l’argent en témoigne, tout comme l’étymologie commune des mots cheptels et capital, tous deux dérivés du latin caput, qui désignait à la fois la partie principale d’un bien et une tête de bétail. Or, il est possible de consacrer une partie de votre capital pour acquérir un cheptel, via ce qu’on appelle le bail à cheptel.

Par ce type de contrat, le bailleur confie des têtes de bétail dont il est propriétaire et un « preneur », qui se chargera de les nourrir et les entretenir, les profits et pertes étant généralement partagés à 50/50.

C’est sur cet outil juridique que la société Gestel Locowtel, devenue Elevage et Patrimoine depuis, a construit une offre d’investissement, dès 1972. Aujourd’hui le groupe gère un troupeau de 30 000 vaches laitières exploitées par quelque 900 éleveurs, sélectionnés par un « comité d’engagement » après un audit technique. Ces vaches sont vendues à des investisseurs qui reçoivent un véritable acte de propriété mentionnant le numéro d’identification Iteb (Institut technique de l’élevage bovin) des animaux acquis.[…]

Dans ce système, le lait, ainsi que les veaux mâles nés dans le troupeau, seront en réalité conservés par le preneur, c’est à dire l’éleveur. Le revenu servi aux investisseurs est constitué des velles (veaux femelles). « Chaque année, l’investisseur peut choisir entre la capitalisation de son rendement, c’est à dire l’accroissement de son cheptel ou son paiement. Il doit déterminer son choix six mois avant la fin de l’exercice« , précise Sébastien Dumais, directeur général d’Elevage et Patrimoine.

[…] cette offre d’investissement présente de surcroît l’atout de faire partie depuis 2021 de la poignée d’intermédiaires en « biens divers » (essentiellement à côté d’offres d’investissement en vin) bénéficiant d’un numéro d’enregistrement délivré par l’Autorité des marchés financiers (AMF).[…]

Le rendement de l’investissement oscille entre 1,8% et 3,5%.

Chez Elevage et Patrimoine le rendement annuel en tête de bétail, versé à partir de la 3ème année, a oscillé entre 1,8 et 3,5% depuis huit ans et n’a rien de garanti, mais bénéficie d’une fiscalité avantageuse.[…]

L’investissement en biens divers peut comporter des risques.

lire l’article (format pdf)
Elevage et Patrimoine : cheptel, un retour aux sources pour votre capital
Retour à la liste d’articles